Chargement Évènements

« Tous les Évènements

  • Cet évènement est passé

EXPOSITION LOUIS PASTEUR

14 décembre 2017 - 19 août 2018

PASTEUR  L’EXPÉRIMENTATEUR

“Peu de savants ont connu la réussite scientifique et sociale de Louis Pasteur, dont nombre d’avenues, d’écoles et d’institutions scientifiques portent le nom, en France mais aussi à l’étranger.

C’est à cette grande guerre que le Palais de la découverte s’intéresse aujourd’hui, en présentant la “méthode Pasteur”, qui caractérise l’ingéniosité scientifique contemporaine. L’exposition Pasteur, l’expérimentateur illustre ainsi la grande actualité d’une œuvre originale, celle d’un homme qu’on pourrait qualifier de père de la science moderne”.

Bruno Maquart, Président d’Universcience.

 

INTRODUCTION

Déjà de son vivant, Louis Pasteur est entré dans la légende : il a vaincu la rage, maladie mortelle et ô combien spectaculaire. Accessible dès 9 ans, l’exposition Pasteur, l’expérimentateur revient sur l’homme et le scientifique : elle met en scène le contexte de ses recherches, ses découvertes et leurs applications.

On lui doit la pasteurisation, qui porte son nom, mais aussi une contribution majeure à l’invention de la microbiologie. Pasteur met en lumière de manière indubitable que les micro-organismes sont responsables des maladies infectieuses et qu’ils causent, malgré leur petite taille, des ravages ; une idée difficile à concevoir à la n du 19e siècle. Il a été également prolifique en chimie et a cherché à résoudre de façon très concrète les problèmes rencontrés par l’industrie de son époque. Pasteur était finalement autant un entrepreneur qu’un scientifique. Il allait au-delà des découvertes en organisant l’application pratique de ce qu’il préconisait, jusque dans les moyens de diffusion et de communication.

Le parcours de l’exposition, dont la scénographie fait référence au théâtre, se décompose en six actes, un prologue et un épilogue. Les films, éléments interactifs, reconstitutions, maquettes animées et théâtres optiques se succèdent pour raconter l’histoire de Louis Pasteur et des travaux qu’il a menés avec ses collaborateurs.

Une exposition réalisée en collaboration avec l’Institut Pasteur. Avec le soutien de Sanofi Pasteur.

Un buste surdimensionné de Pasteur accueille les visiteurs et évoque les éléments biographiques marquants de la vie du scientifique. En contrepoint, immergé dans un panorama circulaire, le visiteur déambule dans l’histoire culturelle du xixe siècle.

Dans une salle de projection, à savourer en entrée ou en sortie d’exposition, un dialogue entre l’écrivain Erik Orsenna et le youtubeur Léo Grasset de la chaine Dirty biology sur la portée des travaux de Pasteur s’instaure. Le propos des deux protagonistes est accompagné par les dessins de Nayel Zeaiter, jeune illustrateur connu pour ses planches qui refont l’histoire… non sans humour.

 

ACTE 1

CRISTAUX ET DISSYMETRIE (1847-1857) Le jeune agrégé Louis Pasteur propose à Balard, son directeur, de résoudre le mystère de l’acide paratartrique. Deux acides semblent identiques : l’acide tartrique, produit lors de la fermentation du vin puis utilisé en teinturerie, et l’acide paratartrique, obtenu involontaire- ment lors d’un accident industriel. Pourtant les deux acides n’ont pas le même comportement face à la lumière. Ils sont donc différents, mais en quoi ? Pour en savoir plus sur ces substances, il prépare des cristaux à partir des deux acides et les étudie.

Une expérience d’optique, un jeu de tri de cristaux et un lm permettent de comprendre concrètement la méthode et le processus.

ACTE 2

FERMENTATIONS (1857-1876)
Pasteur découvre qu’à chaque fermentation (alcoolique, acétique, lactique…), est associé un micro-organisme unique. Ses recherches le conduisent à identifier les bons ferments mais aussi les mauvais, responsables des problèmes de fabrication du vinaigre, de la bière et de la dégradation des vins. C’est à cette occasion qu’il démontre les relations de cause à effets entre contamination par certains micro-organismes et maladies. Il dépose un brevet sur le chauffage du vin, qu’il défend ardemment et qui est rapidement baptisé “pasteurisation”. Ici, on dessine des micro-organismes observés au microscope à l’aide d’une chambre claire, comme les contemporains de Pasteur le faisaient, on identifie les levures et bactéries parasites qui rendaient le vin “malade”, et on découvre dans un jeu l’invention de la “pasteurisation”.

ACTE 3

GÉNÉRATIONS SPONTANEES ? (1859-1864) Une question agite toute la sphère scientifique : celle des “générations spontanées”. Pasteur s’est mis en tête de réfuter cette théorie. Il pense que les micro-organismes ne peuvent pas s’auto-générer. Or, tout le monde ne partage pas son point de vue… Une virulente controverse scientifique oppose Louis Pasteur à Félix Pouchet, fervent défenseur de cette théorie. L’Académie des sciences donne finalement raison à Pasteur en 1865. Au cours de cette controverse, Pasteur fait preuve de tout son génie expérimental : il met un coup d’arrêt à la théorie des générations spontanées grâce à l’invention du ballon à col de cygne, un processus à suivre pas à pas à travers un multimédia installé dans une vitrine magique.

ACTE 4

MALADIES DES VERS À SOIE (1865-1869) La pébrine et la flacherie, deux maladies des vers à soie, affectent durement l’industrie de la sériciculture française et sont les premières pathologies animales étudiées par Pasteur. Il se rend alors dans les magnaneries, met au point et di use des méthodes pratiques pour obtenir des élevages sains. Des maquettes tactiles et un praxinoscope illustrent le cycle du ver à soie et un diorama explique la méthode du grainage inventée par Pasteur pour éradiquer ces maladies.

ACTE 5

MALADIES INFECTIEUSES ET VACCINS

(1876-1895)

Pasteur est indéniablement connu pour la mise au point du vaccin contre la rage, cette maladie spectaculaire et mortelle. Mais avant d’arriver à cette découverte, il s’est penché sur de nombreuses maladies animales : choléra des poules, la maladie du charbon, atteignant vaches et moutons… Quelles expériences ont conduit à ces avancées ? Pour cette section particulièrement attendue de l’exposition, on découvre une série de dispositifs muséographiques dans un décor de ferme.

Un jeu invite à découvrir l’élaboration du protocole vaccinal, basé sur l’atténuation des bactéries. Une projection sur maquette évoque une démonstration publique de vaccination sur un cheptel de moutons, un spectacle au trait expressionniste relate la mise au point du vaccin contre la rage et ses premières applications humaines et une projection sur une sculpture de mouton met en scène les recherches de Pasteur résolu à résoudre le mystère des “champs maudits”.

ACTE 6

LES SUCCESSEURS (1895-1930)
Dès la n des années 1880, certains chercheurs de l’Institut Pasteur sont envoyés effectuer des missions à l’étranger. L’objectif est triple : développer la recherche sur les maladies et infections tropicales et les maladies familières au continent européen, former les scientifiques étrangers aux nouvelles méthodes de prophylaxie et les rendre disponibles pour les populations. Ces missions conduisent à la création d’Instituts Pasteur dans plusieurs pays du globe.
Installé dans une grande salle circulaire, le visiteur regarde un lm d’archives qui met en scène les successeurs de Pasteur en France et dans le monde.

ÉPILOGUE

NOUVELLES VISIONS
DES MICRO-ORGANISMES
Certaines problématiques contemporaines ressemblent à celles auxquelles a été confronté Pasteur. Quelles sont les nouvelles méthodes de culture et d’observation des micro-organismes aujourd’hui ? Cet épilogue aborde également le sujet de la vaccination, présente le fonctionnement de ses mécanismes, et donne quelques exemples actuels des recherches en cours. Des films et des multimédias rendent compte de l’ingéniosité mise en œuvre dans la recherche scientifique aujourd’hui.

SCÈNE

HISTOIRE DU VACCIN CONTRE LA RAGE ET FONDATION DE L’INSTITUT PASTEUR Après quatre années de travaux, en 1885, le jeune Joseph Meister, 9 ans, plusieurs fois mordu par un chien enragé, se présente au laboratoire de Pasteur accompagné de sa mère. La décision d’agir doit être prise, avant que la maladie ne se déclare, avant donc de savoir si Joseph a réellement été contaminé. Pasteur décide finalement d’inoculer son vaccin au jeune garçon. Celui-ci survit. Dans les mois qui suivent, de nombreuses inoculations sont réalisées dans le laboratoire de Pasteur.

Sitôt les succès de Pasteur diffusés et connus, les “mordus” se bousculent rue d’Ulm et les demandes de vaccin affluent du monde entier. Dès 1886, Pasteur fait part de son désir de créer un établissement indépendant à même de répondre à la demande croissante de vaccination antirabique. L’Institut Pasteur sera inauguré en 1888 grâce à une souscription nationale et internationale. Selon les mots de Louis Pasteur lors du discours d’inauguration de l’Institut Pasteur le 14 novembre 1888 : “Notre Institut sera à la fois, un dispensaire pour le traitement de la rage, un centre de recherche pour les maladies infectieuses et un centre d’enseignement.”

PALAIS DE LA DÉCOUVERTE
Avenue Franklin Roosevelt 75008 Paris.
  Franklin Roosevelt ou Champs Élysées-Clemenceau

Ouvert tous les jours, sauf le lundi : de 10h à 18h et le dimanche de 10h à 19h
Plein tarif : 9€
Tarif réduit : 7€
(+ de 65 ans, enseignant.e.s, – de 25 ans, familles nombreuses et étudiant.e.s)
Supplément pour le planétarium : 3€
Gratuit pour les – de 3 ans, les demandeur.euse.s d’emploi et les bénéficiaires des minimas sociaux, les personnes en situation de handicap et accompagnateur.trice

Détails

Début :
14 décembre 2017
Fin :
19 août

Lieu

PALAIS DE LA DÉCOUVERTE
Avenue Franklin Delano Roosevelt
PARIS, 75008 France
+ Google Map
Téléphone :
33 (0)1 56 43 20 20
Site Web :
http://www.palais-decouverte.fr
Fermer le menu